La dette, un lien de la chaine de l’esclavage, par Inélia Benz

 

 Article initialement paru sur www.ascension101.com sous le titre anglais Debt – A Link in the Chain of Enslavement, et signé d’Inelia Benz

Inelia Benz, née Inelia del Pilar Ahumada Avila, se présente de la manière suivante :  “Je suis ici pour la première fois, non seulement sur cette planète mais aussi en tant qu’être incarné doté d’un corps physique et de corps subtils. Ma mission est d’augmenter le niveau vibratoire de cette planète, ce qui constitue votre mission également ainsi que la raison de votre présence sur Terre.”

Dans cet article, elle nous décrit les aspects énergétiques de la dette.

 

“Dans les réalités de dualité ou dimensions, autrement dit dans toute dimension ou existe le sens d’exister en tant que "Je" – séparé de l’environnement ou séparé des autres "Je"- il y a une loi stricte, celle de l’échange d’énergie.

Cette "échange d’énergie" fonctionne essentiellement comme ceci: lorsque quelqu’un donne quelque chose qui fait parti de lui ou elle, tel un service, du temps, un produit ou un espace, l’autre personne doit retourner cette énergie sous la forme qui sera utile au donneur et ce, dans une quantité égale à ce qui fut donné au départ.

Alors que se passe-t-il si l’échange d’énergie n’a pas lieu ?

La DETTE se crée. La dette karmique est une chaine qui relie deux personnes dans une configuration négative de séparation.

Le système financier, tel que conçu présentement, est infesté de dettes. Cela enchaîne énergétiquement les gens à l’institution financière avec laquelle ils sont endettés.

Quand un "artisan de lumière" décide de dédier sa vie au bien de l’humanité, de donner tout son temps, énergie, bonne volonté et temps libre, "sachant" que l’univers lui répondra/le soutiendra en lui fournissant l’épicerie, un endroit pour vivre, des vêtements et tout autre chose dont il a besoin ou qu’il désire, ce qu’il ou elle fait en réalité est simplement de créer un filet de dettes dans une configuration négative, ce qui le/la rend ainsi esclave de même que tous ceux qu’il/elle aide.

Il y des gens qui retirent beaucoup de satisfaction et un sentiment d’accomplissement personnel, en aidant les autres, sans rien demander en retour. Cela crée des relations de co-dépendance (des chaines karmiques) entre les individus.

L’échange d’énergie n’a pas besoin d’être uniquement en argent. Mais ça doit absolument être quelque chose dont chaque personne impliquée a besoin. Donc, par exemple si une personne psychique se fait offrir une session de Reiki en échange d’une lecture psychique, mais n’a pas besoin d’une session de Reiki, ou si cela lui semble faux, et qu’elle accepte tout de même l’offre, alors, une dette est créée.

Que pouvez-vous donner gratuitement sans qu’il y ait création de dette ? De l’INFORMATION.

L’information vous est venue d’ailleurs ; elle est du domaine publique, universel d’une certaine manière ; elle n’appartient à personne. Vous pouvez alors la donner gratuitement si vous préférez ; vous pouvez aussi la tarifer si, pour la publiciser dans un endroit public, il faut payer un montant et un effort. Une fois que vous commencez à donner votre temps, vos compétences, votre énergie ou espace pour aider une autre personne, et ce, au profit de l’autre personne, vous devez facturer un montant d’argent ou faire payer un produit ou un service dont vous avez BESOIN.

Si vous êtes impliqué dans une œuvre caritative apportant, d’une certaine façon, une aide à la société, il n’y a pas de création de dette. La raison en est que vous faites, vous aussi, partie de la société ; ainsi toute amélioration à la société vous en fait également profiter.

Il y eu une époque ou la tribu prenait soin du guérisseur de la tribu/ou shaman/ou éducateur. Ce dernier veillait à la nourriture, à l’habillement et à la propreté des habitations. Le système patriarcal s’est éloigné de cette culture d’échange d’énergie, en le faisant souvent par un travail illégal. En n’utilisant plus cette méthode d’échange d’énergie envers nos guides spirituels, il ne reste que le marchandage ou un système de paiement monétaire comme moyens de maintenir la salubrité des relations karmiques.

Si vous vous sentez prompt à l’idée de payer votre croissance spirituelle personnelle, vous êtes probablement affecté par la "soumission à la pauvreté" du système patriarcal. Un système qui fut décrété il y a longtemps afin de créer une co-dépendance entre certaines organisations religieuses ou entre des individus et leurs "adeptes".

 

Le nouveau paradigme n’a plus "d’adeptes", seulement des spectateurs. Un spectateur est, et doit rester LIBRE de quitter dès qu’il le désire.

Comment défaire la dette, tant monétairement qu’énergétiquement, dans laquelle vous êtes présentement ? Vous la payer à l’institution financière ou à la personne envers qui vous êtes endetté. Vous pouvez aussi traiter un "état de propreté", là où fut libéré tout attachement à une dette.

Comment cesser de créer une chaine de dettes ? Demandez toujours un échange d’énergie lorsque vous fournissez des services ou des produits, et payez toujours la personne de qui vous obtenez le service ou le produit. Si la personne refuse d’accepter de l’argent, alors allez ailleurs.”

 

Exercice pour se reconnecter à l’argent

Si vous avez des problèmes d’argent, ou si vous êtes enclin par "le devoir de payer" pour "ce qui devrait être gratuit", Inélia Benz propose de faire l’exercice suivant : Exercice pour se reconnecter à l’argent.

2 réponses à La dette, un lien de la chaine de l’esclavage, par Inélia Benz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *