Les principes de prospérité de Steve Jobs

 

« Les 4 vies de Steve Jobs« , écrit par Dan Kottke, un de ses amis d’enfance, est une biographie non autorisée de Steve Jobs parue en avril 2011 aux éditions Leduc S.
Le traducteur en français, Daniel Ichbiah a mis en ligne une courte interview avec Dan Kottke.

Selon vous, quels sont les principes de richesse qui transparaissent à travers cette courte vidéo ?

Lien vers la vidéo :  Souvenirs avec Steve Jobs

Quels sont les principes de richesse qui transparaissent à travers cette courte vidéo ?

Personnellement, je retiens :

1/ Ne pas mégoter sur certaines dépenses quand c’est vraiment important à nos yeux – et donc bien connaître nos propres valeurs personnelles

Steve Job semble dépenser, en pleine conscience, là où cela a de la vraie valeur ajoutée à ses yeux : il s’offre le plus luxueux appareil audio de l’époque !

2/ Rechercher le meilleur prix possible pour une qualité donnée

Il semble avoir su saisir une véritable opportunité pour acheter un équipement de luxe à un prix attractif. Ce n’est parce qu’il tient absolument au meilleur appareil audio qu’il y ait sur le marché qu’il va le payer au prix fort .

3/ Optimiser les ressources disponibles

S’il est capable de s’acheter le meilleur, voire le plus luxueux sur certains poste de dépenses, Steve Jobs optimise ses ressources sur d’autres postes qui lui paraissent de moindre valeur ajoutée à ses yeux à un moment donné, en l’occurrence pour lui le logement.

Par exemple, il change d’hôtel une fois arrivé en Inde, le jugeant trop cher.

4/ Savoir donner sans arrière pensée, par véritable générosité.

En Inde, il va donner à son ami totalement désargenté suite au vol de ses travellers, tout ce qui lui reste d’argent : ce qui représente à l’époque une coquette somme.

5/ Faire vivre ses propres projets et ce en quoi on croie.

Exclu d’un projet qui le passionne, Steve Jobs crée par dépit son propre projet au sein de l’entreprise qui l’emploie : il crée en quelque sorte sa propre start-up interne.

6/ Ne pas être motivé par l’argent en soi.

Selon Dan Kottke, Steve Jobs n’est pas motivé par l’argent mais par la possibilité d’avoir un effet sur le monde.

Avez-vous retenu d’autres principes-clés à travers cette vidéo ? Merci d’en faire part dans vos commentaires

Pour en savoir plus :

Lire  « Les 4 vies de Steve Jobs« , livre passionnant écrit par Dan Kottke et traduit par Daniel Ichbiah, paru aux éditions Leduc

Un extrait en ligne : Les 4 vies de Steve Jobs (introduction)

Une réponse à Les principes de prospérité de Steve Jobs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *